Le mémorial
Un projet d’exception
Un projet
artistique et urbain


En terme artistique, rappellent Wodiczko et Bonder, « la conception du Mémorial procède de deux gestes fondamentaux, dévoilement et immersion, qui ensemble serviront à créer une expérience à strates multiples, en profondeur, grâce à laquelle les visiteurs pourront découvrir et interpréter les diverses dimensions d’une histoire qu’ils croyaient déjà connaître. »

Le Mémorial est également un projet de reconquête des berges de la Loire. En s’implantant dans un espace qui avait perdu sa fonction portuaire dans la ville, en lui donnant un sens hautement symbolique, le Mémorial trace de nouveaux axes de circulation et place sa mémoire au cœur de Nantes.

« Ce Mémorial (…) s’inscrit dans une double perspective. D’un côté, il est tourné vers une ville située au bord de l’estuaire de la Loire, situation marquée, soutenue pour ainsi dire, par des quais massifs, lesquels sont interrompus aux endroits où le fleuve a été comblé. D’autre part, il est lié à la mer, véhicule du commerce triangulaire (…) Le trait majeur de la situation géographique de Nantes étant son contact intime avec la Loire, et par delà l’Atlantique. Les marées de l’estuaire apporteront un élément dynamique supplémentaire à la conception du Mémorial. »

Krzysztof Wodiczko et Julian Bonder