pour en savoir plus
Chronologie des abolitions
1777
Abolition de l’esclavage dans le Vermont (USA).

1780
Émancipation graduelle des esclaves en Pennsylvanie (USA).

1783
Émancipation graduelle des esclaves dans le Massachusetts et le New Hampshire (USA).

1784
Émancipation graduelle des esclaves dans les États de Rhode Island et du Connecticut (USA).

26 août 1789
Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, France.

1793
Le commissaire de la République Sonthonax abolit l’esclavage dans la possession française de Saint-Domingue.

1794
La Convention vote le décret d’abolition de l’esclavage qui étend l’abolition de Sonthonax aux autres colonies françaises.

1802
Napoléon Bonaparte rétablit la traite et l’esclavage conformément à la législation en vigueur avant 1789.

1803
Le Danemark interdit la traite négrière.

1804
Haïti abolit l’esclavage.

1806
Interdiction de la traite négrière aux sujets britanniques par la Grande-Bretagne.

1807
Interdiction de l’importation de captifs et esclaves par les États-Unis. La Grande-Bretagne interdit la traite négrière sur les côtes d’Afrique. Abolition de l’esclavage en Prusse.

1808
Interdiction de la traite négrière par les États-Unis.

1814
Interdiction de la traite négrière par les Pays-Bas.

1815
Au congrès de Vienne, engagement des principales puissances européennes (Empire d’Autriche, Grande-Bretagne, France, Portugal, Russie, Suède) à mettre fin à la traite négrière. Celle-ci se poursuit cependant de façon clandestine. Pendant les Cent-Jours, Napoléon Ier interdit la traite négrière par décret.

1817
Loi française abolissant la traite des Noirs. Elle sera renouvelée le 25 avril 1827 et le 22 février 1831.

1821
Pérou : liberté pour tous les enfants d’esclaves nés à partir de cette date, émancipation graduelle de ceux nés auparavant et interdiction du trafic négrier.

1822
Abolition de l’esclavage à Santo Domingo. L’État du Libéria est fondé en Afrique de l’Ouest par une société américaine de colonisation pour y installer des noirs libérés.

1823
Abolition de l’esclavage au Chili.

1824
Abolition de l’esclavage au Costa Rica, Honduras, Panama, Belize, Salvador, Guatemala.

1826
Abolition de l’esclavage en Bolivie.

1827
Deuxième loi française interdisant la traite négrière.

1829
Abolition de l’esclavage au Mexique.

1830
Abolition de l’esclavage en Uruguay.

1833- 1838
Promulgation de l’Abolition Bill qui prévoit une abolition progressive de l’esclavage dans les colonies britanniques (West Indies, Guyane britannique, Ile Maurice, Inde).

1836
Abolition complète de l’esclavage dans les colonies anglaises. Abolition de l’esclavage au Nicaragua.

1840 & 1843
Convention anti-esclavagiste mondiale réunie à Londres.

1842
Abolition de l’esclavage en Uruguay et au Paraguay.

1846
Abolition de l’esclavage en Tunisie.

1846-1848
Abolition de l’esclavage dans les colonies des Iles Vierges danoises : Saint-Thomas, Saint-Jean, Sainte-Croix.

1847
Abolition de l’esclavage dans la colonie suédoise de Saint-Barthélemy.

1848
Décret d’abolition de l’esclavage du 27 avril 1848 dans les colonies françaises (Martinique, Guadeloupe, Guyane, Réunion).

1850
Abolition officielle de la traite des Noirs au Brésil. Elle se poursuit néanmoins de manière illégale.

1851
Abolition de l’esclavage en Colombie et en Équateur.

1853
Abolition de l’esclavage en Argentine.

1854
Abolition de l’esclavage au Venezuela, à la Jamaïque et au Pérou.

1861
Interdiction du servage en Russie.

1863
Abolition de l’esclavage dans les colonies néerlandaises des Caraïbes et de l’Insulinde.

1865
Les États-Unis promulguent le 13e amendement interdisant l’esclavage.

1866
Décret espagnol interdisant la traite négrière.

1869
Le Portugal abolit l’esclavage dans ses colonies.

1873
Abolition de l’esclavage à Porto Rico, alors colonie espagnole.

1876
Abolition de l’esclavage en Turquie.

1885
La Conférence de Berlin prend des mesures contre l’esclavage en Afrique.

1886
Abolition de l’esclavage à Cuba.

1888
Abolition effective de l’esclavage au Brésil.

1890
Conférence et Acte général de Bruxelles sur la traite et l’esclavage en Afrique.

1894
Abolition de l’esclavage en Corée.

1896
Abolition de l’esclavage à Madagascar.

1900
Congrès anti-esclavagiste à Paris.

1907
Abolition de l’esclavage au Kenya.

1910
Abolition de l’esclavage en Chine.

1922
Au Maroc, émancipation automatique de tout esclave en fuite.

1923
Abolition de l’esclavage en Afghanistan.

1926
Convention de Genève de la Société des Nations condamnant l’esclavage ratifiée par 44 pays. Abolition de l’esclavage au Népal.

1928
Abolition de l’esclavage en Iran.

1930
Convention sur le travail forcé du Bureau International du Travail.

1937
Abolition de l’esclavage à Bahreïn.

1942
Abolition de l’esclavage en Éthiopie.

1948
Article 4 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme adoptée par l’Organisation des Nations unies, confirmée par la convention de 1956.

1949
Abolition de l’esclavage au Koweït. Convention de l’Organisation des Nations unies pour la répression de la traite des êtres humains et de l’exploitation de la prostitution d’autrui.

1952
Abolition de l’esclavage au Qatar.

1956
Adoption par l’O.N.U. de la Convention supplémentaire relative à l’abolition de l’esclavage, de la traite des esclaves et des institutions et pratiques analogues à l’esclavage.

1957
Convention concernant l’abolition du travail forcé de l’Organisation Internationale du Travail.

1962
Abolition de l’esclavage en Arabie Saoudite et au Yémen.

1970
Abolition de l’esclavage à Oman.

1974
Création à l’O.N.U. du Groupe de travail sur les formes contemporaines de l’esclavage dans le cadre de la Commission des Droits de l’Homme.

1981
Abolition de l’esclavage en Mauritanie.

1989
Les Nations unies adoptent la Convention des droits de l’enfant.

1992
Abolition de l’esclavage au Pakistan.

1994
Lancement du programme de l’UNESCO « La route de l’esclave ».

1996
Première communication de l’Union Européenne sur le sujet de la traite des êtres humains.

1999
Entrée en vigueur de la Convention 182 de l’Organisation Internationale du Travail  sur
« l’interdiction des pires formes de travail des enfants ».

2000
La Charte des droits fondamentaux de l’Union Européenne interdit l’esclavage, le travail forcé et la traite des êtres humains.

2001
Loi française du 21 mai 2001 reconnaissant que la traite négrière et l’esclavage sont un crime contre l’humanité. La Conférence mondiale des Nations unies contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l’intolérance qui y est associée (Durban, Afrique du Sud) reconnaît « l’esclavage et la traite négrière transatlantique comme crime contre l’humanité ».

2002
Adoption par l’Assemblée nationale française d’une loi visant à « combattre la traite des êtres humains ».

2004
Année internationale de commémoration de la lutte contre l’esclavage et de son abolition (Organisation des Nations unies).

2005
Le 2 décembre, Journée Internationale pour l’abolition de l’esclavage.

2008
Déclaration du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon : « Le commerce des esclaves a été aboli officiellement il y a 200 ans, mais cette violation flagrante des droits de l’homme persiste, alimentée par un manque de respect pour la dignité des êtres humains, une négation de leur humanité et par la pauvreté ».

Aujourd’hui
L’Organisation des Nations unies et l’Organisation Internationale du Travail estiment que l’esclavage contemporain et le travail forcé concernent au moins 200 à 250 millions de personnes, dont une grande part d’enfants. En l’absence de statistiques plus précises à cause du caractère illicite de ces crimes, il est fort probable que le phénomène soit malheureusement bien plus étendu.